Cookies : Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
Vous êtes ici :Accueil boutique / Plantes, Energie et Radiesthésie

Plantes, Energie et Radiesthésie

Energie

Les plantes, comme tout ce qui existe, ont une énergie vibratoire.
Elles ont chacune une gamme de fréquences qui leur est propre et leur donne leur spécificité, leur génie.

Elles ont une affinité, une résonance avec un ou plusieurs organes
ou fonctions du corps, comme des fréquences « sœurs ». C’est pour cela qu’il faut toujours préférer une plante entière plutôt qu’une molécule isolée, et un thérapeute holistique, qui soigneront la totalité de l’individu et non juste son « bobo », qui reviendra sous une autre forme à la moindre occasion, puisque la cause n'a pas été supprimée.

On peut dire qu’elles tournent « rond », et en présence de leurs «fréquences sœurs », elles leur donnent leur « information »,  et tendent à les rééquilibrer, à les remettre dans le « droit chemin ».

De la même façon, un thérapeute, un guérisseur, envoie vers son patient une énergie droite et juste, et s’aide d’actes (acupuncture, manipulation, soins énergétiques …) et de médicaments qui vont dans le même sens.
Le patient reçoit cette énergie et tend à revenir à un état normal.

Le niveau vibratoire envoyé et reçu soignera, selon le médicament, le thérapeute et la réceptivité du patient, à un niveau différent : le niveau uniquement corporel ou plus profond, jusqu’au niveau psychique.

On peut expliquer ainsi :

La dynamisation

La dynamisation, pilier de l’homéopathie et de l’agriculture biodynamique, consiste à effectuer une « succussion », c’est à dire secouer et donner
un choc à la suite, à un flacon de liquide.

En pratique, lever et baisser rapidement le flacon et lui donner un choc, sur un bout de bois ou sur la paume de la main, sans oublier de donner  une intention forte.

On considère qu’une centaine de succussions est suffisante pour obtenir une dynamisation complète. Dans la pratique courante, si vous effectuez seulement quelques succussions avant chaque utilisation, c'est déjà mieux que rien !

Le résultat est d’augmenter le taux vibratoire, en redonnant l’empreinte et l’information du produit mère à toutes les molécules d’eau, et d’augmenter leur énergie par la succussion.

Le médicament sera alors plus actif et l'action plus profonde.
Nous vous conseillons de dynamiser vos flacons, même peu de temps (ce sera mieux que pas du tout ), en donnant une intention forte.

Vous participerez de cette façon à l'action de soin. Comprenez bien que c'est VOUS qui allez vous soigner, le médicament n'est là que pour vous aider!


La radiesthésie

L’utilisation du pendule et des baguettes est à la portée de tous, il suffit de bien intégrer quelques données :

Et si nous étions capables de recevoir ces vibrations ?

Il suffirait de s’accorder sur ces fréquences, d’entrer en résonance, comme un récepteur radio que l’on accorde sur une fréquence donnée. Je pense que ce que l’on appelle intuition procède du même principe, on reçoit une information que l’on est capable d’exprimer directement.

De même, l’instinctothérapie, grâce à la vue et l’odorat en particulier, nous permet aussi d’entrer en résonance avec une chose, et c’est cette chose qu’il faut choisir. Faites l’essai avec plusieurs huiles essentielles ou plusieurs hydrolats, vous « sentirez » que l’un ou l’autre vous correspond à ce moment là.

Il nous manque encore un amplificateur, le bras en est un, certains radiesthésistes ressentent des picotements dans la paume de la main, mais pour la plupart il faut encore amplifier, et le pendule ou les baguettes sont parfaits pour ça : la moindre réaction qui nous traverse va pouvoir se visualiser. Ce n’est donc pas le pendule qui va bouger tout seul, c’est nous qui allons lui donner une impulsion inconsciente. N’importe quel objet équilibré (de forme plutôt ronde) fait de n’importe quelle matière, suspendu à un fil ou une chaînette, pas trop lourd ni trop léger, 20 à 50 gr, fera l’affaire. Allez chez un marchand, le pendule qui vous plaira le plus sera le bon. Surtout ne tombez pas dans les délires ésotériques qui vous vantent les mérites du pendule Egyptien, en quartz ou autres attrape-gogo, qui vous font croire que le pendule se chargent en énergie négative qui va fausser les résultats etc... C'est vous qui faites bouger le pendule, tout vient de la résonnance que vous avez avec ce que vous cherchez.

 

Il faut se mettre en état de réception, sans chercher à tout prix une réponse, laissez faire, détendre son corps. Donnez volontairement un balancement d’avant en arrière, posez la question :
Comment fais-tu pour dire oui ? Il va tourner dans un sens. Cela suffit comme réponse, il s'agit de poser des questions très précises, qui ne supportent qu’une seule réponse : oui.

S’il reste à osciller, c’est que ce n’est pas oui. Le plus dur est vraiment de poser une question qui n’a qu’une réponse possible. Vérifiez en posant d’autres questions parallèles ou complémentaires.

Un petit exemple :
Si vous posez la question : est ce qu’il y a de l’eau sous cet endroit ? La réponse oui indiquera peut-être qu’il y a de l’eau stagnante dans de la marne;
Si vous posez la question : est ce qu’il y a de l’eau qui coule, la réponse devient plus précise !

Ce n’est ensuite qu’une histoire d’entraînement et d’affinement de vôtre sensibilité ! Ca ne sera pas tout de suite ! Quand votre pendule tournera avant même que vous ayez le temps de formuler la question que vous avez en tête, là vous serez sûr de la réponse !

Je me sers du pendule depuis des années, et cela me rend bien service. Je trouve à quel stade en est une macération, le dosage de plantes pour une distillation, selon la qualité et l’age de la plante, le moment optimal pour le ramassage selon l’usage que je compte en faire, les plantes qui s’accordent (en synergie) et leur dosage pour faire les mélanges d’hydrolats. Je détermine pour des amis la ou les plantes qui leur conviennent.

Le domaine est vaste, il faut toujours rester humble, vérifier et revérifier sans cesse. C’est passionnant et très enrichissant.

Paiement possible avec :